FPI-RDCongo | Evènements FPI
Immeuble de la Modernité

Soutien des entreprises pour atténuer les effets du COVID-19


FPI, Communiqué de Presse du 21 mai 2020 !

Le Fonds de Promotion de l'Industrie (FPI) a l’honneur de porter à la connaissance de son aimable clientèle les dispositions arrêtées par son Conseil d’Administration au cours de sa réunion extraordinaire du 13 mai 2020 sur la stratégie de soutien des entreprises en appui aux efforts du Gouvernement visant à atténuer les effets du COVID-19.

En exergue : les secteurs prioritaires, les critères d'éligibilité et les conditions financières.

Plus de détails dans ce communiqué de presse du 21 mai 2020.

Publié le 21 mai 2020

Immeuble de la Modernité

FPI, Avis de Report

Suite au Covid-19, le Fonds de Promotion de l'Industrie reporte à nouveau la date du dépôt final des offres des 4 avis de fournitures et d'acquisition publiées en date du 11 mars 2020 au mardi 16 juin 2020 à 15h (heure de Kinshasa).

Plus de détails sur l'Avis de report dans ce document en PDF.

Publié le 27 avril 2020

Immeuble de la Modernité

Message de condoléances du FPI en memoire de Mgr Gérard MULUMBA

Excellence Monsieur le Président de la République et Chef de l'État, Son Excellence Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, c'est avec consternation que le Fonds de Promotion de l'Industrie, (FPI) a appris la triste nouvelle du décès ce mercredi 15 avril 2020 de Son Excellence, Monseigneur Gérard MULUMBA, Chef de la Maison Civile du Chef de l'État et votre oncle paternel. Plus de détails ici [...].

Publié le 17 avril 2020

Immeuble de la Modernité

Message de condoléances du FPI adressé à la DGDA

Avec beaucoup de tristesse, tout le personnel du Fonds de Promotion de l'industrie (FPI) et l'ensemble de ses dirigeants, ont appris la disparition de Monsieur Déo RUGWIZA MAGERA, Directeur Général de la Direction Généale des Douanes et Accises (DGDA). En ces circonstances difficiles, nous présentons nos sincères condoléances à toute la famille douanière de la RDC et à la famille biologique de l'illustre disparu. Plus de détails ici [...].

Publié le 17 avril 2020

Immeuble de la Modernité

Mise au point


FPI, Communiqué de Presse du 09 mars 2020 !

Le Fonds de Promotion de l'Industrie (FPI) alerte sur la circulation d'une fausse liste des débiteurs sur le Net et prévient que les subventions détournées de leur affectation vont se transformer en prêts conformément à l'article 4 du contrat de subvention.

Le Fonds de Promotion de l'Industrie (FPI) va notifier dans un bref délai toutes les personnes concernées par cette mesure de conversion (communiqué).

Plus de détails dans ce communiqué de presse du 09 mars 2020.

Publié le 10 mars 2020

Formation sur l'usage de l'application TPI One Line

FPI, formation sur l’usage du logiciel de Déclaration en Ligne de la TPI/L

Mobiliser plus pour financer mieux :

Le Fonds de Promotion de l’Industrie (FPI) a organisé du 20 au 21 février 2020 à Kin Plaza dans la ville de Kinshasa, une mini session de formation sur l’usage du logiciel de Déclaration en Ligne de la Taxe de Promotion de l’Industrie Locale (TPI/L). Un échantillon de 30 entreprises assujetties à cette Taxe ont été invitées. Ce logiciel vise à améliorer les procédures de recouvrement de la TPI/L qui est l’une des ressources principales du Fonds de Promotion de l’Industrie.

Ouverte par le Directeur Général Adjoint Boniface KASEMBE BOMANGA qui, en substance, a dit « je vous exhorte tous d’être assidus et de suivre avec beaucoup d’attention les différentes étapes du logiciel qui partent de l’enregistrement des produits à l’attachement des preuves de paiement réalisées auprès des institutions financières en passant par la déclaration périodique de la Taxe ».

En effet, les entreprises assujetties à la TPI Locale font des déclarations de leurs produits vendus au plus tard le 20 du mois en cours. L’objectif poursuivi par cette formation est de matérialiser la déclaration de la TPI afin d’assurer la traçabilité et le traitement des informations sur la TPI.

L’Ordonnance-Loi n°13/005 du 23 février 2013 modifiant et complétant certaines dispositions de la loi n°004/2003 du 13 mars 2003 portant réforme des procédures fiscales prévoit, en son article 3, la déclaration par voie électronique des impôts, taxes et autres droits dus.

« Saisissant cette opportunité, et soucieux d’améliorer la qualité de ses services, le Fonds de Promotion de l’Industrie (FPI) a inscrit, parmi les réformes à réaliser dans son plan d'action triennal 2018-2020, le développement du logiciel de Déclaration en Ligne de la TPI Locale », a ajouté le Directeur Général Adjoint Boniface KASEMBE BOMANGA.

Ce logiciel qui, par ailleurs, est en conformité avec les dispositions légales, vise la traçabilité, l’exhaustivité et la rapidité dans le traitement des données relatives à la TPI Locale.

Formation sur l'usage de l'application TPI One Line

Pour rappel cette formation s’est ’inscrit dans la continuité de la première étape qui a eu lieu, le 27 juin 2019 au Cercle Elaïs de Kinshasa/Gombe et qui a consisté en la présentation et vulgarisation de cet outil de travail.

L’apprentissage de ce logiciel et sa mise en application vont constituer, à coup sûr, une valeur ajoutée pour les opérateurs économiques dans la politique de suivi de leurs stocks des produits finis, des déclarations et des paiements de la TPI Locale, la réalisation d’économie de temps ainsi qu’une contribution dans la préservation de l’environnement du fait de la réduction des effets polluants d’utilisation du papier et des engins automoteurs.

Notons enfin que les deux systèmes, manuel et numérique ne s'excluent pas. La formation va continuer à être assurée aux autres entreprises de la ville de Kinshasa et des provinces afin de les initier à l’utilisation de ce logiciel.

Des brevets de participation ont été remis aux représentants de chaque entreprise à l’issue de cette formation.

Publié le 25 février 2020

Immeuble de la Modernité

Des fausses informations sur la gestion du FPI


Point de presse de l'Intersyndicale FPI !

Publications dans les réseaux sociaux et dans certaines presses des fausses informations sur la gestion du Fonds de Promotion de l'Industrie (FPI), les permanents et les délégués syndicaux représentants les agents et cadres du FPI s'insurgent contre les déclarations et accusations que s'arroge sans mandat ni qualité un sois disant collectif des agents et cadres.

Dans une déclaration, l'Intersyndicale FPI a fixé l'opinion sur ces actes de nature à perturber la paix sociale ausein de l'établissement public.

Plus de détails dans ce point de presse du 18 février 2020.

Publié le 22 février 2020

Immeuble de la Modernité

Mise au point


Communiqué de Presse du 16 février 2020 !

Un « torchon », tel est le mot pour qualifier le nouveau « document » qui a débarqué sur le Net au sujet du Fonds de Promotion de l’Industrie.

Ceci est une nième charge, en fait, contre le FPI et sa gestion, particulièrement en la seule personne de son Directeur Général Patrice KITEBI, à qui l’on attribue des décaissements frauduleux si pharaoniques qu’elles auraient déjà mis l’établissement en faillite s’ils étaient réels.

En fait, dans le dernier document sous faux entête et ne respectant pas la charte graphique du FPI, signé par un sois disant collectif des agents et cadres du FPI, (un collectif imaginaire et anonyme), document adressé au Procureur Général de la République près la Cour d’Appel KINSHASA/MATETE « au sujet de l’exécution du programme des 100 jours du Chef de l’Etat par le FPI », ces prétendus agents et cadres du FPI crient au scandale financier et au pillage systématique du Fonds par son Directeur Général.

Et comble de ridicule, l’auteur de cette imposture met sur le compte de ce qu’il considère comme des financements abusifs des décaissements effectués par le FPI pour des chantiers du programme d’urgence des 100 jours du chef de l’Etat. Pourtant l’opinion sait bel et bien que le FPI se distingue dans l’exécution de ce programme à travers des projets souscrits.

Plus de détails dans ce communiqué de presse du 16 février 2020.

Publié le 22 février 2020

Immeuble de la Modernité

Octroi d’un Crédit de 1 Million de Dollars Américains en 2012 sur base d’un Faux Certificat d’Enregistrement


La mise au point du FPI !

Face aux spéculations qui vont dans tous les sens, à propos de ce scandale remontant de 4 ans avant l’arrivée du Comité de Gestion actuel sur le cas d’un faux certificat d’enregistrement frappé d’hypothèque, en 2012, à la suite d’un octroi de crédit d'un million de dollars américains. Le service de communication du Fonds de Promotion de l’Industrie (FPI) a tenu à faire une mise au point.

En effet, le Fonds de Promotion de l’Industrie (FPI) a amorcé tout récemment la procédure de recouvrement forcé de sa créance auprès de Madame Collette Dako Abanangwe qui n’a pas réalisé le projet d’implantation d’une unité industrielle d’eau minérale à Bunia pour lequel elle a reçu le financement en date du 8 juin 2012.

Cette supercherie qui met au claire la mauvaise foi de certains promoteurs et l’héritage d’une gestion moins rigoureuse du comité dirigeant de cette structure, remplacé en fin 2016, a été révélée par le conservateur des titres immobiliers de la circonscription foncière de Gombe.

Plus de détails dans ce communiqué de presse du 03 janvier 2020.

Publié le 05 janvier 2020

Immeuble de la Modernité

Message de vœux du FPI adressé à Son Excellence Monsieur le Président de la République Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO

Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l'État

A l'occasion des festivités de fin d'année 2019 et de Nouvel An 2020, le Conseil d'Administration, la Direction Générale, ainsi que tout le personnel du Fonds de Promotion de l'Industrie, FPI, vous présentent leurs vœux les meilleurs de prospérité, de santé et de longévité.
Bras séculier du Gouvernement de la République dans la promotion de l'industrie en RDC, le FPI saisit cette occasion pour renouveler à l'endroit de votre auguste personne, sa loyauté et sa ferme détermination... En savoir plus [...]

Publié le 31 décembre 2019.

Immeuble de la Modernité

Paiement de la TPI auprès des mauvaises banques


Le FPI alerte les importateurs et les commissionnaires en douane !

Pour éviter un paiement double de la Taxe de Promotion de l’Industrie (TPI) à cause d’un paiement mal effectué, le FPI tient à conseiller les importateurs et les commissionnaires en douane de canaliser cette taxe vers des banques véritablement opérationnelles et d’éviter totalement celles en faillite, en liquidation ou en cessation de paiement.

Plus de détails dans ce communiqué de presse du 20 septembre 2019.

Publié le 24 septembre 2019

Session spéciale du C.A

FPI, session spéciale du Conseil d’Administration à Lubumbashi

Le Conseil d’Administration du Fonds de Promotion de l’Industrie (FPI) a tenu le lundi 23 juillet 2019 à Lubumbashi dans la Province du Haut Katanga une session spéciale sous la direction de son Président Isidore KABWE MWEHU LONGO.
Cette session spéciale était consacrée essentiellement à l’évaluation de la gouvernance mi parcourt de la Direction Générale du FPI de la période allant de Novembre 2016 à Juin 2019. Cela en vue de mieux définir la trajectoire des actions essentielles que le FPI devra continuer à entreprendre en tant qu’instrument de la politique du Gouvernement de la République en matière de développement industriel et de la diversification de L’Economie Nationale.

Signature du contrat de prêt par le Directeur Général Monsieur Patrice KITEBI

Par ailleurs, le FPI, représenté par son Directeur Général Monsieur Patrice KITEBI et la Société de Surveillance Minière (SSM), représentée par son Gérant MUTUALE Johnson Edouard Deroyer ont procédé à la signature d’un contrat de prêt.

Signature du contrat de prêt par le Gérant MUTUALE Johnson Edouard Deroyer

Ce prêt d’environ 1.600.000 USD est destiné à l’acquisition des matériels et appareils de laboratoire d’analyses physico-chimiques et des substances minérales à implanter à Kolwezi dans la Province de Lualaba. Ce financement, une première dans l’histoire du FPI consiste à soutenir l'activité de la sous-traitance dans le secteur des mines et carrières.

Causerie morale d'avec les agents et cadres de la Direction provinciale de l’ex Katanga

Pour Boucler son séjour à Lubumbashi, le Directeur Général, accompagné du Président de la Délégation Syndicale et de quelques directeurs du siège, a tenu une causerie morale à bâtons rompus avec les agents et cadres de la Direction provinciale de l’ex Katanga. La rencontre a consisté à échanger avec ces derniers sur un certain nombre de sujets en rapport avec l’évolution de l’entreprise.

Publié le 30 juillet 2019

Immeuble de la Modernité

Communiqué de presse de mise au point !

Le Fonds de Promotion de l’Industrie (FPI) a pris connaissance de la "mise au point" non signée de l’auteur anonyme des messages mettant en cause depuis quelques temps dans les réseaux sociaux notamment, la gestion de cet établissement public par ses responsables actuels.
Dans ce communiqué de presse, le FPI, à travers sa cellule de communication, précise qu’il s’agit d’une mise au point supplémentaire consécutive aux distractions et perte de temps, car l’Institution doit consacrer son temps aux actions de développement requis par son mandat plutôt que de se laisser distraire par de vaines tentatives de déstabilisation. Aussi, Le FPI est étonné de l’intoxication et de la désinformation savamment cultivées dans un esprit de nuisance autour des quelques projets réalisés, qui l’oblige à apporter des éclaircissements afin d’éviter d’entretenir, par ses détracteurs, la confusion dans l’esprit de l’opinion.

Plus de détails dans ce communiqué de presse du 13 Avril 2019.

Publié le 14 avril 2019.

Immeuble de la Modernité

Un faux compte Twitter a été créé au nom du D.G du FPI Patrice KITEBI !

Les informations diffusées par ce compte Twitter sont fausses, dénuées de tout fondement et relèvent de la pure manipulation, avertit le Responsable de la Cellule de Communication du Fonds de Promotion de l’Industrie (FPI) dans un communiqué.

En intégralité, le communiqué de presse du 12 Avril 2019.

Publié le 12 avril 2019.

Immeuble de la Modernité

L'indignation du FPI !

Le Fonds de Promotion de l’Industrie (FPI) dénonce une campagne d’intoxication contre son Directeur Général qui contraste avec ses performances. « Les recettes vacillaient autour de CDF 3.500.000.000,00 à fin novembre 2016 lors de la prise des fonctions des nouveaux dirigeants du FPI. À ce jour, ces recettes ont atteint CDF 16.610.000.000,00 ».

La gestion actuelle du Fonds de Promotion de l’Industrie (FPI), grâce aux nombreuses réformes initiées, a débouché sur des résultats qui redorent le blason terni de cet établissement public de l'État.

En intégralité, le communiqué de presse du 05 Avril 2019.

Publié le 06 avril 2019.

Logo FPI

Contribution du FPI aux 100 Jours du Chef de l’État

La Contribution du FPI aux 100 Jours du Programme du Président de la République Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO :

Le Président Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO a présenté le samedi 2 mars dernier à l’Esplanade de l’Échangeur de Limete son Programme d’urgence pour les 100 premiers jours de son quinquennat.

Le Fonds de Promotion de l’Industrie est parmi les établissements publics sélectionnés pour réaliser son rêve pour un nouveau Congo.

En effet, prenant parole sous le soleil de Kinshasa devant le Président de la République, Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, le Directeur Général du Fonds de Promotion de l’Industrie, Patrice KITEBI KIBOL M’VUL a déclaré d’entrée de jeu que : « C’est pour nous, un immense honneur et un grand privilège d’être invité à prendre la parole à l’occasion de la présente cérémonie. L’honneur qui est fait en ce jour au Fonds de Promotion de l’Industrie témoigne du grand intérêt que vous portez aux réalisations d’envergure qui tendent à accomplir votre vision d’un Congo émergent. Plus que jamais, Excellence monsieur le Président, le FPI vous assure qu’il se situera à l’avant-garde des institutions de l’Etat qui mèneront des actions d’envergure, capables de mener le Congo, sous votre leadership, vers un développement intégral et équilibré et tourné vers la satisfaction des besoins des plus démunis.. Aussi, Nous confirmons devant le Peuple que dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie de nos concitoyens, le FPI va effectivement intervenir dans le lancement ou la finalisation de plusieurs grands projets ».

Les 13 Projets du FPI sélectionnés pour les 100 Jours

Projet 1 : Acquisition de l’unité mobile pour la construction des écoles.

Cet équipement a été acquis en 2014 par le Gouvernement en faveur du Ministère de l’EPSP pour un montant de 8.323.430 USD (Dollars américains Huit million trois cent vingt-trois mille quatre cent trente). A ce jour, cet équipement flambant neuf demeure inutilisé faute de ressource ; il est entreposé au Parc Agro Industriel de Bukanga-Lonzo. Le Fonds de Promotion de l’Industrie propose de parachever la phase de formation des utilisateurs, de remobiliser les ingénieurs déjà formés pour permettre à l’Etat de relancer le projet de construction des écoles.

Projet 2 : Travaux de réhabilitation du pont Luboya sur l’axe Kisangani-Lubutu.

Les travaux relatifs à la construction du pont Luboya ont été financés à hauteur d’USD 2.500.000. Le financement est intervenu entre 2017 et 2018.

Projet 3 : Adduction d’eau à l’Université de Kinshasa.

Depuis plus de trente ans le site universitaire de Kinshasa connait un déficit en desserte d’eau potable en raison de la dégradation des infrastructures. En 2018, le FPI a été saisi pour un projet d’amélioration de la desserte en eau potable de tout le site universitaire pour un montant total d’USD 256.000.
Le Fonds de Promotion de l’Industrie a réalisé les travaux de la première phase qui ont permis d’améliorer la desserte en eau au niveau des résidences des Professeurs. L’opération va s’étendre au niveau des Cliniques Universitaires, des Homes Etudiants et du CNPP.

Projet 4 : Travaux de réhabilitation de la Centrale Hydro électrique de Bendera à Tanganika.

La Centrale de Bendera a été construite dans les années 50. Depuis peu, elle est à l’arrêt. Le Fonds de Promotion de l’Industrie va lancer les travaux de sa réhabilitation en partenariat avec la SNEL pour un montant de 38.000.000 d’Euro.

Projet 5 : Modernisation du port de Kalemie.

Le port a été construit dans les années 50. Il a aujourd’hui des infrastructures délabrées et il est victime d’un ensablement ne permettant pas aux bateaux de grand tonnage d’accoster.
Le Fonds de Promotion de l’Industrie a mené une étude de modernisation et négocie le financement pour les travaux y afférents. Le projet va profiter à neuf provinces et va améliorer les coûts de transport des produits venant de Dar es Salaam. Le coût du projet est estimé pour un montant d’USD 65.000.000.

Projet 6 : Programme de forage des puits d’eau.

Pour répondre au problème du déficit en fourniture d’eau potable dans les villes de Kikwit et Kananga, le Fonds de Promotion de l’Industrie projette de mener une étude pour la réalisation des forages des puits et d’un mini réseau de distribution d’eau potable. Le coût est estimé à hauteur d’USD 600.000.
Ces projets sont dupliqués sur le modèle du projet récemment financé par l’institution dans la ville de Mbuji-Mayi.

Projet 7 : Projet de forage d’eau au profit de la base militaire de Kitona.

Parachèvement du programme d’adduction d’eau pour un montant d’USD 600.000.

Projet 8 : Réhabilitation de la ferme Lukelenge au Kasaï Oriental (DAIPN).

Lancement des travaux de réhabilitation de la ferme DAIPN de Lukelenge.

Projet 9 : Appui aux éleveurs de Mulume Munene dans le Sud Kivu.

Projet piloté par CAB (Ex Comité Anti Bwaki) pour un coût de 274.000 USD. Ce projet sera dupliqué dans le Masisi.

Projet 10 : Lancement du projet de construction des Micro-Centrales Electriques dans la province du Sud-Kivu à Walungu (avec Socodi à Nyangwezi) et à Fizi pour un montant de 1.622.734 USD.

Projet 11 : Lancement d’études de faisabilité de la lutte anti érosive à Kananga et Kikwit.

Projet 12 : Encadrement des jeunes entrepreneurs pour la production des aliments des poissons et d’élevage en cage des poissons sur le lac Kivu (Nord et Sud) pour un coût de 500.000 USD.

Projet 13 : Réhabilitation de l’Institut Mokengeli situé à Lemba pour un montant de 300.000 USD.

Publié le 06 mars 2019.

Immeuble de la Modernité

Mise au point sur la politisation des actions du FPI

Établissement public tourné essentiellement vers le soutien à l’industrie locale, Le Fonds de Promotion de l’Industrie (FPI) est depuis quelque temps victime d’une action de sape de la part de ses détracteurs. Dans sa détermination de recouvrer ses créances, le FPI est souvent mal compris. Son action fait l’objet d’une récupération politique.

Alors que notre institution s’est lancée dans une vaste campagne d’explication pour convaincre les miniers de la portée légale de la Taxe de Promotion de l’Industrie (TPI), la main noire politique, qui s’immisce dans son fonctionnement, risque de ternir notre image.
Ce communiqué de presse fait en même temps une mise au point, mais également démontre notre indignation.

En intégralité, la mise au point du 29 janvier 2019.

Publié le 27 février 2019.

Production industrielle en RDC

Paiement de la Taxe de Promotion de l’Industrie par les entreprises minières

Contrairement aux tergiversations des exploitants miniers ; la Taxe de Promotion de l’Industrie (TPI) reste légale et légitime :

Il y a quelques jours, la Ligue Congolaise de lutte Contre la Corruption (Licoco) et un Cadre de l’UDPS se sont insurgés contre le paiement de la Taxe de Promotion de l’Industrie par les entreprises minières qu’ils jugent illégale, la qualifiant d’une taxe supplémentaire.

Pour le Fonds de Promotion de l’Industrie, Il n’y a jamais eu une nouvelle taxe instaurée par décret ou lettre du Premier Ministre BRUNO TSHIBALA NZENZE à charge des sociétés minières.
Le Fonds de Promotion de l’Industrie estime que la parafiscalité visée par le code, c’est celle du Gouvernement Central et des Entités Territoriales Décentralisées (ETD), et non celle des établissements publics dotés d’une personnalité juridique propre et distincte.

Le gouvernement congolais de son côté n’est pas de l’avis de la LICOCO. Selon le ministre près le Premier ministre, TSHIBANGU KALALA, cette ONG est dans la confusion.

« Cet aspect du problème a été examiné en profondeur par une commission interinstitutionnelle. Et les conclusions de cette commission sont claires à ce sujet que le caractère limitatif, exhaustif et exclusif de cette disposition du code minier révisé concerne les impôts, taxes, redevances, prélèvements parafiscaux qui sont payés au pouvoir central, aux provinces et aux entités territoriales décentralisées », a-t-il fait remarquer.

Consultez le Communiqué de Presse du FPI.

Publié le 21 février 2019.

Photo de l'Investiture du Président FATSHI

Message de félicitations à Son Excellence Monsieur le Président

de la République Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO

Excellence Monsieur le Président de la République,

À l’occasion de Votre avènement à la Magistrature Suprême de notre pays, la République Démocratique du Congo, le Conseil d’Administration, la Direction Générale et l’ensemble du personnel du Fonds de Promotion de l’Industrie, FPI en sigle, vous présentent leurs sincères et vives félicitations.

Catalyseur du développement industriel, le Fonds de Promotion de l’Industrie en tant qu’instrument du Gouvernement pour l’essor de l’industrie congolaise par le soutien apporté aux petites et moyennes entreprises(PME), à l’entreprenariat féminin et l’accompagnement des jeunes, saisit cette opportunité pour Vous rassurer de sa loyauté et de sa ferme détermination d’apporter sa contribution à la reconstruction du pays, à la création de l’emploi et à la mise en œuvre de la politique édictée par Votre Personne.

Puisse le Seigneur notre Dieu vous assister dans l’accomplissement heureux de vos lourdes tâches afin de faire de notre pays une nation prospère et émergente.



La Direction Générale                                                                                Le Conseil d’Administration

Patrice KITEBI KIBOL M'VUL                                                                  Isidore KABWE MWEHU LONGO

Publié le 28 janvier 2019

Mobiliser plus et financer mieux !

Le FPI en séminaire d’évaluation à mi-parcours :

Les Directeurs du Fonds de Promotion de l’Industrie sont depuis le 16 août 2018 en séminaire résidentiel à KISANTU dans le Kongo Central ( MBWELA Lodge) ; en vue d’une évaluation à mi-parcours du plan stratégique 2018 des directions établi en début de cette année.
Ces travaux qui vont durer 5 jours, devront aboutir à l’élaboration d’un chronogramme des actions prioritaires à mener d’ici la fin de l’année 2018 et en outre, à dégager les stratégies pour la stabilisation et l’amélioration du FPI nouveau.

Dans son mot d’ouverture, le Directeur Général Patrice KITEBI a circonscrit le cadre général de ces assises en mettant un accent sur la vision du Fonds de Promotion de l'Industrie nouveau qui est de : « contribuer à l’essor d’une économie congolaise émergente à l’horizon 2030, grâce à un tissu industriel diversifié, intégré et complétif tourné vers la satisfaction des besoins intérieurs et extérieurs ; s’appuyant sur le développement harmonieux des chaines des valeurs dans tous les 145 territoires de la République ».
La matérialisation de cette nouvelle vision du Fonds de Promotion de l'Industrie se décline comme un objectif ultime. Celui de la sécurité alimentaire et de la lutte contre la pauvreté. Pour cela, il faudra mettre en œuvre une bonne gouvernance, la maximisation des recettes par la mobilisation accrue des ressources issues de la taxe de promotion de l’industrie, le recouvrement des créances et enfin la maitrise des charges d’exploitation a affirmé le Directeur Général Patrice KITEBI.

Les résultats attendus à l’issue de ce séminaire résidentiel se résument par la mise en œuvre d’un des objectifs principaux de ce plan stratégique 2018 qui devient aujourd’hui le credo du Fonds de Promotion de l'Industrie : « mobiliser plus et financer mieux » c'est-à-dire, faire le bon choix des projets afin d’impacter l’économie du pays..

Publié le 20 août 2018

Le Ministre Marcel ILUNGA

La loi sur les Privilèges du Trésor

Le Ministre Marcel Ilunga veut faire voter la loi sur les Privilèges du Trésor :

Le Ministre de l’Industrie, Marcel Ilunga, promet de faire voter la loi sur le Privilège du Trésor pour recouvrer les créances du Fonds de Promotion de l’Industrie (FPI).

Cet Établissement Public éprouve des difficultés pour remplir convenablement sa mission, à cause de non recouvrement de ses créances évaluées à environ 150 millions de dollars américains détenues par ses clients débiteurs.

« La loi sur le privilège du trésor est l’unique moyen pour contraindre tous ceux qui ont pris les crédits et qui n’ont pas pu rembourser. Je pense pour ma part qu’il n’y a pas de gros et petits poissons. Quand vous avez pris le crédit au sein du FPI, vous avez l’obligation de respecter les clauses contractuelles et rembourser », a indiqué Marcel Ilunga.

Le Ministre de l’Industrie affirme avoir déjà déposé ce projet de loi au bureau du Président de l’Assemblée Nationale.

Publié le 04 avril 2018

Élaboration de la Feuille de route

Le Fonds de Promotion de l’Industrie élabore une Feuille de route pour son redressement :

Les directeurs centraux, provinciaux et chefs d’agences du Fonds de Promotion de l’Industrie se réunissent, depuis mardi 27 décembre à Kinshasa, pour faire un état des lieux de cette entreprise publique.

D’après le nouveau Directeur Général du Fonds de Promotion de l’Industrie, Patrice KITEBI, lors de trois jours de travaux, une Feuille de route des actions à mener et des décisions à prendre sera élaborée pour le redressement de l’entreprise qui, selon lui, présente une situation peu reluisante.
« Les cadres et agents du Fonds de Promotion de l’Industrie doivent se rendre à l’évidence que notre institution est aujourd’hui à la croisée des chemins. Elle doit, soit continuer à enregistrer des contre-performances et ainsi assister à son déclin progressif, jusqu’éventuellement à sa disparition, soit prendre les mesures draconiennes qui s’imposent pour redresser la barre et assurer son avenir », a-t-il indiqué.

Relevant un faible taux de recouvrement de la Taxe de Promotion de l’Industrie et des prêts consentis aux promoteurs, Monsieur Patrice KITEBI a souligné que le Fonds de Promotion de l’Industrie avait des difficultés pour réaliser les garanties constituées en couverture desdits prêts, suite à un déséquilibre persistant au niveau du compte d’exploitation.

Lors de son entrée en fonctions, le nouveau Comité du Fonds de Promotion de l’Industrie a relevé que l’entreprise éprouvait des difficultés pour remplir convenablement ses missions, suite à ses créances de l’ordre de 260 millions de dollars américains détenues par les débiteurs, soit 58% du portefeuille-prêts de l’entreprise. D’où, la nécessité de procéder aux recouvrements forcés de ses créances.

De son côté, le nouveau Ministre de l’Industrie, Monsieur Marcel Ilunga, a promis, en sa qualité d’ancien député, de s’investir pour que soit accordé au Fonds de Promotion de l’Industrie le privilège du trésor, en vue de lui permettre d’opérer le recouvrement de ses crédits octroyés.

Publié le 27 mars 2017

Patrice KITEBI : officiellement Directeur Général

Patrice KITEBI a pris officiellement ses fonctions ce jeudi 24 novembre 2016 :

Le Directeur de Cabinet Adjoint du Ministre de l’Industrie, Monsieur Georges BAKALI, a présidé ce jeudi 24 novembre 2016 la cérémonie de remise et reprise au Fonds de Promotion de l’Industrie (FPI) et ce, en présence des cadres du Fonds de Promotion de l’Industrie (FPI), des élus nationaux et aussi des mandataires d’autres entreprises de l’État.

Monsieur Constantin MBENGELE, Directeur Général sortant du Fonds de Promotion de l’Industrie {en fonction depuis janvier 2008}, a passé en revue toutes les réalisations de son Comité et informé son successeur des problèmes essentiels auxquels son équipe devra faire face.

Le nouveau patron du Fonds de Promotion de l’Industrie a réitéré sa loyauté au Chef de l’État qui a bien voulu placer sa confiance en lui et ses collaborateurs. Rappelant les missions assignées à cette Institution, notamment le redéploiement de l’industrie, la promotion des petites et moyenne entreprises, le financement des matières premières qui servent à l’industrie de transformation, Patrice KITEBI a fait mention d’une dimension exprimée par le Chef de l’État lors de son adresse au Congrès sur l’état de la Nation : les Jeunes.
Le nouveau patron du Fonds de Promotion de l’Industrie promet d’accorder, au cours de son mandat, une attention particulière à la jeunesse.

Au sujet des défis relevés par son prédécesseur dont l’accumulation des arriérés au titre de remboursement du service de la dette, la problématique liée à la mobilisation et à la répartition de la taxe, le rajeunissement du personnel, etc., Patrice KITEBI a indiqué qu’ils feront l’objet d’une Feuille de route que le nouveau Comité mettra en place.
« Dans les jours qui viennent, le Fonds de Promotion de l’Industrie mettra en place une Feuille de route pour qu’elle devienne véritablement l’instrument modernisé qui permet le redéploiement de l’industrie, l’émergence de l’économie nationale, la création d’emplois, l’ensemble des réformes déjà suggérées (création d’une banque d’investissement et d’un fonds de garantie qui devrait permettre aux PME-PMI d’améliorer leur accès aux crédits), toutes ces réformes-là, nous allons y travailler… » a-t-il souligné.

Conscient que le Fonds de Promotion de l’Industrie a évolué dans un environnement institutionnel et politique extrêmement contraignant, Patrice KITEBI a profité de l’occasion pour féliciter Constantin MBENGELE, son prédécesseur, qui a laissé des preuves tangibles, notamment l’érection de la tour de la Gare centrale.

« Soyez rassuré que nous avons, le plus grand respect pour votre action. Vous avez été confronté à des difficultés, vous nous avez prévenus que nous allons les connaître. Mais, une vie publique comme une vie privée qui se déroule en marge des difficultés, manque des piquants. C’est peut-être cet environnement hostile qui va nous motiver et déterminer », a lâché le nouveau Patron du Fonds de Promotion de l’Industrie.

Pour la nouvelle équipe, le Fonds de Promotion de l’Industrie doit demeurer une institution de financement, bailleur de fonds soumis aux normes pour atteindre ses objectifs.

S’adressant à la responsable du personnel, le Directeur Général Patrice KITEBI a indiqué que les défis sont importants. D’où la nécessité d’un audit institutionnel et la codification des règles et procédures qui seront communiquées à tous.

Le nouveau Directeur Général du Fonds de Promotion de l’Industrie est un expert en finances en témoigne son parcours professionnel.

Publié le 27 mars 2017